Se rendre directement au contenu principal / Go directly to main content

Menu de cette page : / This page’s menu:

» Accueil/Les Dossiers/Courrier des Lecteurs/Même les parents de Georges Louza sont natifs Aîn-Bessem

Même les parents de Georges Louza sont natifs Aîn-Bessem

22/02/2008 - Lu 3079 fois
Georges Louza, écrivain de langue française est le pseudonyme de Marie Perrault. Fille de Pierre (1809-1894) et d'Elisabeth Drury (1815 - ?)

De: le-coeur-a-ses-raisons@caramail.com  Date: Mon, 25 Jun 2007 12:20:30 +0200 (CEST)

GEORGES LOUZA  (n. Rully, Saône et Loire, 23 Genn. 1857 - m. 23 Genn. 1947) Pseudonymes de Marie Perrault, Mme Paul Besson 40. Aventure en Cologne, 1941. Le cousin Patchouli 1925, ill. de H. Morin & dustcover 1925 44. Lodoletta e Barbablù, 1939. Mauviette et barbe- Bleue 1931.

Georges Louza é le pseudonyme de Marie Perrault. Fille de Pierre (1809-1894) et d'Elisabeth Drury (1815 - ?) Marie Perrault était la plus petite de six frères : Ernest, Victorine, Gustave et un autre fratellino dont il ne reste pas le nom, morts tous les deux en tendre âge et Amélie.
Ernest qui avait vingt ans à la naissance de la sorellina fut son parrain de baptême. Victorine épousa à 19 ans Eugene Fornel et divenne des scrittrice avec le pseudonyme Pierre Perrault. Amélie prises voile avec le nom de Soeur Saint Léon à Notre des Dames des Anges et des mori en 1905
Le Perrault erano une famille de commerçants de différentes générations : le père Paul après une vie de travail, avait acheté une propriété, les Chassagne, à Perrecy Les Forges, avec l'intention de se retirer de le sien maison de commerce et en laisser la gestion au fils Ernest, mais il mori dans les 1871 et pères dut se remettre à la tête de son entreprise tout seul. En 1878 Marie épousa Paul Besson (1852-1933) achève de huit frères d'une famille de Rully. Il était manager d'une plantation en Algérie et porta Marie à vivre à Aïn Bessem prés d'Algeri, où le même
an le 12 décembre, nacquit le fils Georges Aimé.
Après la naissance de Georges le Besson rentrèrent en France pour aider le père de Marie dans son activité. Rejointe le majeur âge, Georges fit son service militaire en Algérie, vous soggiornò quelque temps et de je reviens à Rully épousa Antoinette Raffard qui avait connu en Algérie en visite à l'oncle Martin Saint Léon. En 1919 le Besson, vendue le maison de commerce héritée du suocero, tournèrent en Nord Afrique, en s'établissant à Tangeri, où Paul avec un ami espagnol fonda commerce de vins, chincaglieria et armes de chasse. Ils furent des ans difficiles marqués des mortes de la soeur Victorine en 1929, du mari, le 20 février 1933, et dix-huit mois après en 1935 du fils Georges. Père et fils sont enterrés dans le cimetière de Tangeri. Georges et Antoinette avaient eu deux filles Jeanne (morte à 18 mois) et Renée (à où é dédié Lisotte au nez camard, qu'il se déroule à Rully entre 1909 et 1919).
Après les mortes de Georges, Marie et la nuora restèrent à Tangeri quelque temps mais incapables de diriger toutes seules je commerce fondé du Paul, en 1936 ils rentrèrent à Rully, et ils s'établirent dans la vieille casa de la famille Perrault, construite du père et de l'oncle Isidore en 1853. À Rully Marie il vécut modestement, entourée d'une nombreuse parenté de neveux et de petits-neveux, qui incluaient les cinq fils de Renée épousée en 1930 au cousin Marcel Martin Saint Léon : une de ses pronipotine était les Jacqueline, née en 1932, auxquelles Marie il
dédia Linou en se va te'n guerres. Marie ne se consola jamais des mortes du mari et du fils et exprimées son douleur en nombreux poemi inédits qui en déplorent la disparition. _ dans le 1944 rédiger un mémoire un trentaine page dans lequel faire un bref compte rendu le événement le son vie et le son famille pour le son neveu et neveu, mais dans lequel pas il y à quelque faire signe le son carrière littéraire. De ses mots il émerge la personnalité d'une femme douce et courageuse, qui sut affronter la vie avec chrétienne résignation.
Marie divenne scrittrice inspirée et encouragée de la soeur Victorine qui aimait et admirait très beaucoup de, et qu'il écrivit sous le pseudonyme Pierre Perrault. Au contraire de la soeur, qui fut des scrittrice très prolifique, inscrite aux Societé des Gens de Lettres, Marie, pour combien même elle inscrite à SDGL, resta des scrittrice "occasionnel" et outre ses contribuzioni à Suzette, il publia seulement une demie douzaine de livres. Prises comme pseudonyme le nom du fils Georges et Louza le nom arabo de la propriété (en français Les Amandiers) dans lequel
il travaillait le mari. L'Algérie les inspira des nombreux romans et des récits ; un des premiers avec lequel il entama la collaboration aux Semaine de Suzette en 1905, fut les rêve de Said, illustré de Raymond de les Nezière : L'action se déroule dans la plane de Mitidja et recompte l'événement graines autobiographique d'une famille de coloni qui, en désirant les maîtres la vendre, risquent d'être chassés de la plantation qu'ils administrent. Il écrivit même pour Les Vieillées des Chaumieres.
Une autre aventure algérienne même elle semibiographique é cette du cousin Patchouli (Aventure en Cologne). Autres feuilletons publiés sur Suzette (certains ensuite en volume nella Bibliothèque de Suzette) furent : Le soeur de Roger 1913, n° 48 à 53 le cousin Patchouli 1921 n° 01 à 15 le filleul d'Ernestine, 1923, n° 12 à 14 Lisotte au nez camard 1924, n° 27 à 43 Mauviette et barbe- Bleue 1927 n° 01 à 18 Unes bien bonne idée 1929, n° 27 à 46 Linou en se va t'en guerres 1931 n° les 01 à 12 Rina ébouriffée 1934 n° 27 à 40 En Les Veillées des Chaumieres : L'oiseau Bleu 1931, n° 89 à 105 (En second lieu la rédaction du Veillées : Unes oeuvre délicieuse, des pleine de charme et de fraicheur, auxquels ajoute l'actualité, puisque l'action si déroule à Maroc, unes des fleurs des nos colonies) Louza fut
publiées même par Petit Écho de l'mode es. : Les vengeance d'Omar, de Printemps no46, roman même il acclimaté en Nord Afrique. J'achève son livre fut Petite lionne, Éditions du Petit Écho de le mode, 1939. Collection Étoile, N. 463. Marie Perrault, mourut le 23 janvier 1947 à Rully. Née au son delll'Angelus des mori exactement au même maintenant même giorno, à quatre-vingt-dix ans après. La nuora Antoinette, à laquelle elle l'unissait une affection profonde et sincère et qu'il avait partagé avec elle l'aventureuse vie de coloni, la suivit seulement après trois ans,
le 27 giugno 1950. AUTRES OEUVRES : Lisotte au nez camard, Bibliothèque de Suzette, 1929. Pitié de Mes Solange, Coll. Familia, gautier-Languereau, 1932. Linou en se va t'en guerres : ill. n&b le Rallic, Bibl. de Suzette n° 61. 1933. Petite lionne. Editions du Petit Echo de les Mode,l'Étoile, 1939

1 commentaire - Voir | Rédiger